top of page

History

La pratique du ski nautique a débuté au milieu des années 30 aux Etats-Unis et c’est déjà avant le début de la deuxième guerre mondiale qu’eurent lieu les premiers essais sur la lac Léman à Genève. Mais il a fallu attendre l’après-guerre pour voir les premiers adeptes de ce sport à la plage de Montreux où nous avions la chance d’avoir un canot automobile suffisamment puissant pour pouvoir tracter un skieur nautique. C’est ainsi que , devant le succès de ce sport naissant, Monsieur René Muller eu l’idée de créer un  Ski Nautique Club de Montreux qui naquit en 1952 et qui demanda immédiatement son affiliation à la Fédération Suisse de Ski Nautique qui avait vu le jour en 1947 .  Avec un très grand enthousiasme le club décida d’organiser une compétition dont la première édition eu lieu en 1953 et qui fut disputée sous différentes appellations dont  la dernière et plus connue fut le Trophée de Montreux. La première fut organisée devant la plage de Montreux à Villeneuve puis elle fut déplacée devant le quai du Casino. A cette époque, le quai fut bouclé depuis la Baye de Montreux jusqu’au bas de l’avenue Nestlé avec construction d’estrades et entrée payante ! Et ce fut un très grand succès.

 

C’est à cette époque que la Commune de Montreux et l’Office du Tourisme ont suggéré à notre club de faire une manifestation ouverte gratuitement au public car cela présentait une belle attraction touristique.  Elle accepta de donner un subside au club pour compenser le manque à gagner. Et c’est ainsi que pendant presque 40 ans ce concours fut organisé. Devant le succès de cette manifestation, le club décida de mettre une seconde manifestation sur pied, soit un Neige et Eau avec un slalom neige le matin aux Rochers de Naye puis un slalom nautique sur le lac l’après-midi. Là aussi le succès fut foudroyant puisque couplé au début avec le Grand Prix des Rochers de Naye, un slalom ski international. C’est ainsi que pendant des décennies les plus grands skieurs d’Europe et du monde, aussi bien nautique que de ski neige furent les hôtes de Montreux. Malheureusement, avec l’incendie du Casino de Montreux et la disparition de nos locaux, il fallu abandonner provisoirement cette compétition. Après la reconstruction du Casino, le club essaya bien d’organiser de nouveau cette compétition, mais le succès ne fut pas au rendez-vous et le club abandonna son organisation. Là aussi nous avons une jolie anecdote en 1971, il y avait tellement de neige fin mai, date du concours, que le slalom a du être organisé au Gresalley et  ce fut Bernard Russi qui remporta le trophée !


Si les premiers locaux du club furent à la plage de Montreux, c’est très rapidement que le Casino de Montreux nous offrit des locaux. Si, jusqu’à l’introduction des jeux au Casino, nous avons pu disposer de locaux très agréables, à part la période de la reconstruction du Casino où on nous logea dans une cabane de chantier, ce  n’est plus le cas aujourd’hui où nous devons nous contenter d’un local de matériel et nous changer dans les vestiaires de la piscine. Mais là aussi, la direction du Casino est en train d’essayer d’améliorer notre ordinaire pour nous rendre la vie plus facile. Dès sa fondation le club s’équipa complètement d’abord avec un slalom, puis avec un tremplin dont les problèmes restent dans bien des mémoires puisqu’en 1961, nous avons retrouvé notre tremplin, après une grosse tempête sur le quai entre le château de Chillon et la plage !

 

Il fut bien sûr remplacé par un  autre, mais là encore, il ne fut jamais facile de le faire flotter droit et avec succès avec les nombreuses tempêtes que le lac nous gratifie chaque année. Grâce à l’expérience que nous avions acquise avec l’organisation des différentes compétitions que nous mettions sur pieds année après année, l’Union Européenne de Ski Nautique nous confia l’organisation du championnat d’Europe de Ski Nautique en 1962. Là encore, le club se montra à la hauteur et cette compétition fut un très grand succès, malgré les conditions pas toujours idéales. Il y eu un mémorable diner au Château d’Oron et une soirée de gala au Casino avec Petula Clark.

Si, à ces débuts le ski nautique se pratiquait sur des plans d’eau qui pouvaient être quelque peu agités et ce fut souvent le cas à Montreux, les progrès du matériel  et surtout les performances des skieurs, ont fait que lentement mais sûrement le ski nautique de compétition ne se fit plus que sur des plans d’eau fermé, raison pour laquelle il n’est plus imaginable de reprendre l’organisation de notre trophée. Heureusement pour nous, après le ski nautique traditionnel, naquit d’abord, en 1981 le pied nu, mais là encore, à cause des conditions lacustres, il n’eut pas de succès chez nous. Puis le wakeboard une bonne dizaine d’année plus tard. Ce sport se pratiquant en profitant de la vague du bateau, est donc beaucoup moins  influencé par l’état du lac. Il a surtout permis à une nouvelle génération de trouver un sport qui lui plait. Grâce à cela, il y a un renouveau dans notre club qui avait tendance à péricliter.

 

Au début des années 60, l’engouement pour le ski nautique était tel que le club décida de limiter le nombre de membres à environ 80 personnes. Cela entraîna la fondation d’un second club à Montreux sous l’appellation Ski Nautique Club Chillon-Montreux. Ce club eut également son  succès avec son centre au port de Territet, son propre bateau et un plan d’eau devant l’Hôtel Excelsior. Mais son déclin entraîna sa dissolution au début des années 80 et les membres qui le désirèrent rejoignirent notre club. Jusqu’en 1976 la traction du ski nautique fut assurée par le chantier naval Chevallay frères. C’est ainsi qu’Emile, appelé familièrement Milon, tracta pendant plus de 20 ans nos membres. En 1976, le club décida d’avoir son propre bateau ce qui nécessita l’engagement de pilotes professionnels pour assurer son fonctionnement. Cela nous a réussi avec plus ou moins de bonheur suivant les années.


C’est au début des années 80, que les problèmes naquirent dans notre club. En effet, une ordonnance fédérale limita la pratique du ski nautique dans la bande de 300 mètres le long du rivage des lacs, à l’exception de plans d’eau concessionnaires. Et pour obtenir cette concession le club doit impérativement s’engager à baliser le plan d’eau. Il nous fut imposer la pose de bouées de 80 centimètres de diamètres aux extrémités du plan d’eau. Or la profondeur du lac à ces endroits varie entre 40 et 90 mètres de profondeur. Et toutes les installations que nous firent exécutés aussi bien par des professionnels ou que nous posions nous même n’ont jamais tenu. Résultat, le balisage est rarement complet, surtout après chaque tempête, ce qui entraîne régulièrement  une dénonciation à l’autorité par la gendarmerie du lac. Si, au début les autorités montreusiennes et celles de l’Office du Tourisme, nous apportèrent un soutien sans équivoque, il n’en est plus de même aujourd’hui. Résultat : aujourd’hui, c’est devant la justice que nous devons défendre notre plan d’eau. Alors qu’adviendra-t-il de ce dernier ?


L’organisation de compétition ne demande pas seulement un plan d’eau, mais également des personnes pour assurer la traction et le jugement des performances. C’est ainsi que le club forma plusieurs pilotes nationaux et internationaux, ainsi que des juges et des homologateurs. Il eut à un moment donné une dizaine de juges internationaux ainsi que 5 homologateurs internationaux ce qui représentait un record du monde ! . C’est du reste à Montreux que la manière d’homologuer un plan d’eau d’une manière professionnelle fut mise au point. Alors que jusqu’en 1976, le plan d’eau se mesurait avec une chevillière, Rolf Spahn eut l’idée d’utiliser un théodolite. Il créa donc un programme informatique qui permettait de mesurer un plan d’eau avec une grande précision depuis deux points terrestres. Ce programme a été adopté par l’ensemble des homologateurs du monde. La pléthore de tous ces spécialistes fit que Montreux fut surnommé la Mecque du ski nautique !
 
Les compétiteurs suivants gagnèrent un titre de champion suisse dans  l’une ou l’autre catégories : slalom, figures ou saut :
Charles Kurzen : 1954, 1957, 1960
Jean-Jacques Etzernod : 1955
Jean-Jacques Finsterwald : 1958, 1959, 1960, 1961
Willy Hediger : 1958
René Fesselet : 1959
Michel Finsterwald : 1969, 1970, 1971, 1972, 1973, 1974
Jean-Luc Cornaz : 1979,1981, 1982, 1983, 1984, 1985, 1987
François Breney : 1983


Michel Fisterwald fut champion d’Europe en 1970 et 1971. Plusieurs autres membres firent également partie de l’équipe suisse participant à des championnats d’Europe et du monde dont, entre autre, Francine Eternod et Jean-Jacques Keck. En wakeboard, le club connut de très grands succès grâce à Cyril Cornaro, Julien et Emilie Gafner et Mathias Koban qui accumulèrent les titres aussi bien nationaux qu’internationaux.
 
Le club peut aussi s’enorgueillir d’avoir fournit des dirigeants aussi bien mondiaux que suisses. C’est ainsi que les membres suivants occupèrent une fonction :
-Jean-Jacques Finsterwald dirigea l’Union Mondiale de Ski Nautique de 1975 à 1983,
-Jean-Jacques Alder fut secrétaire général de UMSN de 1977 à 1983
-le Prince Yvan Cantacuzène, dit Popoff, présida alternativement la commission technique  
mondiale et européenne pendant 20 ans jusqu’à son décès en 1987. Il fut également
président de la Fédération Suisse de Ski Nautique de 1964 à 1973
-Dr Pierre Spahn présida la fédération Suisse de Ski Nautique de 1980 à 1987.
- de nombreux membres firent également partie du comité directeur ou de la commission
technique de la FSSN.
 
Le club de Montreux honora plusieurs de ces membres en leurs octroyant  le titre de membre d’honneur. C’est ainsi que les personnes suivantes reçurent ce titre :
Eric Francey
Jean-Jacques Eternod , décédé
Silvio Nini, décédé
Jean-Jacques Finsterwald, décédé
Rolf Spahn
Jean-Jacques Alder, décédé
Le Prince Yvan Cantacuzène, décédé
René Muller, décédé
Dr Pierre Spahn
Georges de Mertzenfeld
Michel Finsterwald
Jean-Luc Cornaz
Laurent Gafner
La présidence d’honneur du club fut assumée par Eric Francey jusqu’en 1975, puis par Jean-Jacques Finsterwald jusqu’en 1985, enfin par le Dr Pierre Spahn toujours en fonction à ce jour.
 
La présidence du club fut assumée par :
Eric Francey de 1952 à 1956
Jean-Jacques Finsterwald  de 1956 à 1975
Rolf Spahn de 1975 à 1979
Dr Pierre Spahn de 1979 à 1983
Georges de Mertzenfeld de 1983 à 2002
Julie Willi de 2002 à 2006
François Gippa  de 2006 à 2009
Simon Brunisholz depuis 2009   
 
L’incendie du Casino a malheureusement  fait disparaître toutes les archives du club, ainsi que les nombreux trophées, souvenirs et autres  photos que le club avait amassés durant ses vingt premières années d’existence. C’est donc avec  l’aide  de ma mémoire que j’ai essayé de faire cet historique du club. J’ai également consulté quelques archives de la Fédération Si j’ai fait partie des premiers pratiquants de notre sport, je ne suis  pas membre fondateur du club. Habitant Genève à cette époque où je terminais mes études, je n’ai demandé mon admission au sein du club qu’à mon retour à Montreux en 1956. Je suis devenu rapidement un membre très actif au sein du club et du comité. C’est peut-être pour cette raison que les membres actuels du comité m’ont demandé de faire cet historique. Je suis bien conscient qu’il n’est ni complet ni parfaitement exact. Je prie donc les personnes qui pourraient amenés d’autres souvenirs ou corriger des erreurs, de bien vouloir le faire. Merci d’avance.
 

 

bottom of page